Complexe « Top Mountain Crosspoint »

Complexe « Top Mountain Crosspoint »

– Architecture en bois moderne nichée dans les hautes terres alpine

Construire dans les Hautes Alpes est synonyme de planification dans des conditions extrêmes. Le complexe « Top Mountain Crosspoint », situé dans le domaine skiable tyrolien de Hochgurgl, directement à la frontière entre l’Italie et l’Autriche, est l’exemple parfait de la manière de solutionner l’interaction entre une intervention dans le massif alpin et les besoins du tourisme alpin.

Un bâtiment multifonctionnel a vu le jour à une altitude de 2 200 mètres au-dessus de la mer, mettant architectes, planificateurs et entrepreneurs face à des défis de taille et faisant l’objet des gros titres. Les amateurs de sports d’hiver ne sont pas les seuls à éprouver du plaisir à voyager dans l’Ötztal. En effet, les amoureux d’architecture devraient également s’émerveiller devant ce bâtiment ultra-moderne. Déjà de loin, celui-ci attire l’attention par sa forme exceptionnelle, avec en son sein quatre attractions touristiques : une surface de 6 060 m² accueille le plus haut musée de motos d’Europe ainsi que la station aval de la télécabine de Kirchenkar, le nouveau péage de Timmelsjoch ainsi qu’un restaurant exclusif avec une terrasse panoramique comptant 280 places à l’intérieur et 380 à l’extérieur.
- zoom
Réalités, Tailles & Quantités


Architecte: Michael Brötz
Construction Bois: Rubner Holzbau Ober-Grafendorf, Österreich
Lieu: Ötztal, Tirol, Österreich
Zone: 6.060 m2
Achèvement: 2018

En collaboration avec le célèbre professionnel de la construction en bois Rubner et l’architecte Michael Brötz, les maîtres d’ouvrage Alban et Attila Scheiber, présidents de la société Liftgesellschaft Hochgurgl, ont développé un bâtiment polyvalent à l’architecture remarquable. Le « Top Mountain Crosspoint » séduit par ses formes organiques, galbées, et s’inscrit parfaitement dans l’environnement. « Avec des traces de ski galbées et des corniches de neige comme source d’inspiration, nous souhaitions associer la forme traditionnelle des maisons alpines à une architecture moderne intemporelle », déclare Michael Brötz. Ainsi, vue de face, la section de bâtiment dédiée au restaurant présente un toit en pente, lequel continue à travers le hall du téléphérique avec un mouvement en direction de la section de bâtiment orientée à l’ouest (péage au rez-de-chaussée, musée de motos à l’étage).

La société Schmid Schrauben Hainfeld a également pu mettre ses compétences à profit dans le cadre de ce projet à travers l’apport de solutions d’assemblage de haute qualité. Dans ses constructions en bois lamellé collé, Rubner utilise de préférence des vis de notre atelier situé à Hainfeld.

Vers le haut

Appelez-nous!
Comment nous trouver!
Écrivez-nous!